Lettre aux Nîmoises et aux Nîmois ! #Durable #Diversité #Environnement #Territoire #Solidarité #Culture #Avenir #Proximité #Ensemble #Emploi #Développement #Education #Engagement #Accessibilité #Transformation #Vivre #Sécurité #Emploi
“Chères Nîmoises, Chers Nîmois,

J’ai choisi de présenter ma candidature aux élections municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains.

Cette décision a pour moi une importance particulière et en l’écrivant, je souhaite partager avec vous quelques réflexions.

C’est en effet la première fois que je me présente devant vous pour devenir votre maire.

Si je n’ai jamais mené de liste aux municipales, j’ai exercé une mission très précise auprès du maire sortant, Jean-Paul Fournier : celle de redresser les finances de notre ville.

Avec rigueur et honnêteté, toujours au service de l’intérêt général, je m’y suis engagé pleinement car je voulais relever un défi important : poursuivre la modernisation et l’embellissement de Nîmes.

Je suis fier de ce qui a été accompli dans l’union avec le maire sortant, car nous avons incarné la volonté de dépasser des tempéraments politiques différents pour oeuvrer dans l’intérêt des Nîmoises et des Nîmois.

Jean-Paul Fournier a décidé de mettre un terme à cette union. Ce faisant, il a trahi les Nîmois et une page se tourne aujourd’hui.

Pour ma part, j’ai la volonté de rassembler et d’oeuvrer dans l’intérêt du plus grand nombre comme je le fais à l’Agglomération depuis plus de 5 ans. Ce mandat a confirmé tout ce qui a toujours guidé ma vie professionnelle et j’y applique au quotidien les principes d’exigence et de compétence qui sont les miens depuis 2014 :

– l’exigence des grands équilibres autant que le respect des fondamentaux financiers.

– la conviction que l’on ne réussit jamais seul, mais en étant capable de rassembler les meilleures compétences autour d’un même projet.

Ces principes, je les ai notamment mis en oeuvre :

– en renégociant la délégation de service public des transports, qui a généré à elle seule près de 10 M€ d’économies par an pour les contribuables de l’agglomération.

– en relançant celle de l’eau, permettant, là encore, une baisse de son prix pour l’usager de près de 20%.

– en réalisant des investissements structurants (lignes T1 et T2) pour rendre plus attractif le centre-ville, faciliter la vie quotidienne dans les quartiers, ou encore préserver l’accessibilité du territoire depuis Paris et les grandes villes de France, en dotant le contournement ferroviaire d’une gare nouvelle.

À l’heure des bilans, je pense que de nombreux défis ont été relevés.

L’Agglomération est une chance pour Nîmes. Mais on ne peut aujourd’hui se contenter du travail accompli. Il reste encore beaucoup à faire et je partage l’enthousiasme de celles et ceux qui travaillent à mes côtés pour préparer le projet que nous vous présenterons au mois de février.

« Nîmes En Mieux ! » : parce que Nîmes mérite encore mieux !

J’ai en effet la conviction que Nîmes a tout pour être une ville idéale, et que sa taille humaine, sa qualité de vie seront, dans les prochaines années, des atouts qui nous permettront d’offrir de nouvelles possibilités de carrières à nos enfants :

– grâce à des principes de gestion sains où la compétence doit primer.

– grâce à notre volonté de rendre notre ville plus attractive pour les entreprises et notre jeunesse.

– grâce à nos actions pour préserver un patrimoine exceptionnel et un art de vivre à la nîmoise, particulièrement envié.

– grâce à l’union sacrée des collectivités et de la société civile pour le développement économique du territoire.

Enfin, l’expérience qui est la mienne s’accompagne d’une détermination particulière lorsqu’il s’agit de Nîmes, la ville qui m’a vu naître et grandir. Issu d’un quartier populaire, le quartier Richelieu, j’ai acquis la certitude que Nîmes doit retrouver la solidarité entre ses quartiers comme entre ses générations.

Nîmes doit à présent dépasser les guerres de clans et c’est cet esprit de rassemblement que nous défendons aujourd’hui.

Mon équipe, que je vous présenterai fin janvier, sera multidisciplinaire, issue de la société civile, axée vers un seul but : faire mieux pour la vie quotidienne, faire mieux pour le rayonnement et l’attractivité de Nîmes.

Notre permanence de campagne est ouverte au 9 boulevard Amiral Courbet, dans les locaux de l’ancien Mazurier, et nous serons très heureux de vous y retrouver.”

 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.